Article publié le 25.11.2021

L’aulne glutineux (Alnus glutinosa), avec son enracinement hautement adapté aux sols gorgés d’eau, est l’arbre emblématique de nos zones humides belges et s’avère être un élément essentiel dans la protection des berges des cours d’eau.

En effet, il y joue de nombreux rôles écologiques : apports nutritifs, régulation de la lumière, qualité de l’eau, etc. De plus, son important système racinaire s’enfonce profondément dans les sols, les structurent et participe ainsi au maintien des berges et à la limitation de l’érosion.

Cet arbre est également très apprécié des forestiers qui le considèrent comme un véritable « engrais vert » car ses racines abritent des micro-organismes capables de fixer l'azote contenu dans l'atmosphère, nourrissant l'arbre en même temps qu'elles enrichissent le sol.

L’aulne propose de nombreux habitats dans ses enchevêtrements racinaires, ses branches et les chablis dans l’eau. Par exemple, ses branches et ses feuilles, accueillent de nombreux insectes et arachnides. Ainsi, les feuilles, humidifiées par la rosée du matin étaient autrefois placées sur les sols des maisons pour se débarrasser de la « vermine » (puces, etc.). Ensuite on jetait les feuilles au feu et le lieu était vidé de ses « parasites ».


Aussi, sa floraison extrêmement précoce, offre aux pollinisateurs une source de nourriture très importante à la sortie de l’hivernage.

Du fait de son habitat dans les marais et de la couleur rouge sang de son bois fendu, l'aulne était, par le passé, associé aux sorcières. On lui attribuait le pouvoir d'éloigner le feu des maisons ou les rongeurs des champs, et de faciliter la mise-bas du bétail.

L’aulne a eu de très nombreux et divers usages au cours des siècles. Réputé imputrescible et très résistant dans l’eau, le bois d’aulne a longtemps été utilisé comme bois d’œuvre pour des constructions immergées, comme la ville de Venise, dont plus de la moitié repose sur des pilotis en bois d’aulne.

Aujourd’hui, l’aspect du bois de l’aulne et ses caractéristiques physiques et mécaniques permettent d’en faire un usage multiple : pâte à papier, panneaux de particules, bois de chauffage mais aussi ébénisterie, tournerie et modelage, jouets, manches d’outils, etc.

Si vous vous baladez le long des cours d’eau de la forêt de Saint-Michel Freyr, vous pourrez aisément observer cet arbre, sujet de beaucoup de mythes et légendes mais aussi, pilier des écosystèmes rivulaires et arbre de haute qualité.